Comment lire une tablature de ukulélé ?

Vous avez envie de jouer bien plus que des accords ? Grâce à la tablature de ukulélé, vous arriverez aussi bien à jouer des mélodies, des arpèges ou des solos ! C’est une notation bien plus facile que la partition et très utilisée par les guitaristes et joueurs de ukulélé. Je vous explique tout !

Qu’est ce qu’une tablature de ukulélé ?

Une tablature, c’est quatre lignes qui représentent les quatre cordes de votre ukulélé. Concrètement, la ligne du bas va représenter votre 4ème corde (celle qui est vers le plafond) et la ligne la plus haute représentera votre toute première corde (celle qui est du côté de vos jambes). Et là, c’est le drame ! Vous vous dites  » pourquoi est-ce que tout est inversé ? Ce n’est absolument pas logique que la tablature soit inversée par rapport aux cordes « . Je vous rassure, c’est parfaitement normal est logique. Il vous faudra cependant une petit temps d’adaptation pour réussir à faire cette gymnastique mentale.

Ensuite, vous retrouverez des numéros sur ces cordes, ainsi que des effets et des symboles rythmiques ! C’est une notation qui vous permettra de jouer sans connaître les notes. Elle est utilisée actuellement par plus de 87% des guitaristes, joueurs de ukulélé ou bassistes.

Les numéros sur les lignes du ukulélé

Le manche du ukulélé comporte des cases qui sont délimitées par des frets (les petites barres en métal). Ainsi,vous y trouvez la case une, deux, trois et ainsi de suite. Vous pouvez appuyer sur une seule et unique corde, par exemple en deuxième ou troisième case. Vous pouvez aussi appuyer sur plusieurs cordes à des cases différentes.

Ainsi, un numéro se retrouve sur une ligne de votre tablature. Cela veut dire  » je dois jouer cette corde, en appuyant sur la case qui est représentée par ce numéro ». Simple n’est ce pas ?

  • Si il y a un seul numéro, je dois jouer uniquement la corde correspondante une seule fois en maintenant ma pression sur la case.
  • Si il y a plusieurs numéros, je suis en présence d’un accord de ukulélé. Il me faudra placer mes doigts sur les cases correspondantes et ainsi attaquer toutes les cordes concernées. Si il n’y a pas de numéro sur une ligne présente dans un accord, il faudra donc éviter de jouer cette corde.

Pour vous donner un exemple, voici un accord de ukulélé en tablature :

—-3—-

—-0—-

—-0—-

———

Vous devez jouer uniquement les cordes qui comportent les numéros 3, 0 et 0. Vous devez bien entendu les jouer en même temps.

Mais qu’est ce que le 0 sur une tablature ?

C’est une excellente question. Dans l’exemple précédent, vous devez placer un doigt en 3ème case sur votre première corde. Puis, vous rencontrez deux fois le 0. Le 0 sur une tablature de ukulélé représente la corde à vide. C’est à dire que vous n’avez pas besoin d’appuyer sur une case, vous devez jouer la corde telle qu’elle est !

Y-a-t-il un repère pour m’aider à compter les cases ?

Oui, vous avez sûrement des points blancs sur le côté du manche de votre ukulélé ou sur la touche du manche. Vous pourrez facilement identifier la 3ème, 5ème, 7ème et 10ème case par exemple. Servez-vous de ces repères pour vous aider et mémoriser facilement le placement de vos doigts.

Les notations des effets et techniques sur une tablature

Bien entendu, vous ne faites pas que vous déplacer de case en case sur un ukulélé. Vous pouvez faire quelques effets avec vos doigts comme par exemple faire vibrer la corde, glisser d’une case à l’autre ou même frapper sur votre ukulélé pour créer un effet de percussion. Ainsi, voici un rapide lexique des effets que vous pouvez rencontrer. Bien entendu, nous vous apprenons tout de A à Z dans nos tutoriels de ukulélé pour débutant.

  • Le vibrato, noté V ou représenté par une petite vague, consiste à faire vibrer votre corde en faisant onduler votre doigt sur la corde de haut en bas.
  • Le bend, noté B ou représenté par une flèche, vous indique qu’il faut tirer la corde vers le haut ou vers le bas. Il est très utilisé dans les solos de guitare ou de ukulélé.
  • Le hammer-on, noté H ou avec une petite liaison entre deux notes, consiste à jouer la première note et à venir créer la suivante en catapultant un de vos doigts sur la case suivante.
  • Le pull off, noté P ou avec une petite liaison, est le parfait inverse du hammer-on.
  • Le slide, noté S ou « / », indique qu’il faut jouer la première note, maintenir la pression et glisser jusqu’à la note suivante.
  • Les effets de percussion ou tchac notés « X ». Ce sont aussi les fameuses « notes mortes » qui permettent de donner un effet percussif à votre jeu de ukulélé.

C’est un rapide glossaire des effets et techniques que vous pouvez appliquer sur une ukulélé. Pour autant, Il existe d’autres effets ou techniques comme le tapping, le sweeping et ainsi de suite.

Le rythme sur les tablatures

Vous pouvez retrouver des symboles rythmiques sur des tablatures de ukulélé. Je vous apprends à les lire parfaitement dans notre formation pour débutant en ukulélé. Sachez que si vous avez fait de la musique auparavant, vous allez bien entendu retrouver les fameuses noires, rondes et blanches. Elles seront placées au dessus ou en dessous de chaque note ou accord.

Pour cela, rien ne change, une mesure à 4 temps reste une mesure à 4 temps, avec une ronde qui vaut 4 temps, une blanche 2 temps, une noire 1 temps et une croche pour la moité d’un temps. Il est impératif de savoir compter les temps. Sans cela, vous ne progresserez pas assez rapidement et perdrez énormément de temps dans votre apprentissage. Pire que ça, vous ne pourrez pas jouer en groupe.

Dois-je quand même apprendre à lire les notes ?

Vous devez absolument savoir le nom des notes afin de savoir accorder votre ukulélé. Pour autant, vous n’avez pas d’obligation à lire une partition, uniquement le rythme. Je suis un professionnel du ukulélé et cela ne m’a jamais freiné dans mes compositions ou dans la pratique de mon instrument. Il est bien plus pratique d’apprendre à jouer en utilisant la tablature de ukulélé que de se casser la tête à lire des notes. L’apprentissage est bien plus rapide et la théorie pourra venir en complément par la suite. Alors, que diriez-vous de commencer à apprendre le ukulélé ?

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *