Jouer du ukulélé avec ou sans médiator ?

Devez-vous jouer du ukulélé avec ou sans un mémédiatorce petit bout de plastique comme les Tortex tiii ou les Eagletone qui vous permet de gratter les cordes et qui est tant connu par les guitaristes ? La réponse est que vous devez travailler votre ukulélé en le jouant avec un médiator et aussi aux doigts ! Car oui, c’est en travaillant les deux techniques de jeux de cordes que vous vous assurerez d’une véritable progression et éviterez d’être bloqué sur un morceau ou un exercice en particulier.

C’est une question courante pour les débutants et c’est aussi une question très importante ! Le son global que nous produisons avec notre instrument dépend de notre technique de la main droite (ou gauche pour les gauchers). Et entre autres choses, notre technique de la main droite dépend de l’utilisation ou non du médiator.

L’intérêt de jouer au médiator comme Jim Dunlop et ses felt picks

Vous devez vous dire ” Frank, on sait que tu es un guitariste à la base ! Pourquoi veux-tu nous faire jouer au médiator ? “. Tout comme les guitaristes, il est intéressant de travailler les deux techniques. En effet, un jour ou l’autre, vous aurez envie de jouer un morceau en particulier qui demande à être joué soit aux doigts, soit au médiator. Et là, vous vous retrouverez totalement coincé car vous n’aurez pas travaillé votre jeu au médiator ou plectre, ou celui avec vos doigts ! Quelle frustration n’est-ce pas ?

Le médiator présente aussi divers intérêts que les doigts ne peuvent pas vous apporter de manière aussi confortable :

  • La technique d’aller-retour ou celle nommée ”economic picking” est réalisable uniquement au médiator et vous permet d’atteindre des vitesses faramineuses !
  • Le médiator permet de jouer des harmoniques mécaniques si vos cordes sont métalliques.
  • Il permet de faire ressortir votre son lorsque vous attaquez les cordes. Votre ukulélé aura plus de présence dans un enregistrement si vous jouez par exemple un solo de ukulélé avec un médiator plutôt qu’aux doigts.
  • Vous n’aurez pas mal aux doigts, mais ça c’est un autre sujet ! (c’est un peu comme pour savoir s’il vaut mieux jouer de la guitar avec une sangle haute ou basse : team Slash ou Tom Morello ?)
  • Vous pouvez faire du sweep-picking et d’autres techniques et c’est bien plus évident pour jouer du palm-muting.
Les différentes sortes de médiator : plastique, bois, métallique et feutre.

En bref, le médiator est un accessoire qui vous permet de faire ressortir votre son et de jouer certains styles de musique de façon plus efficace ou de faire mieux sonner vos solos. On privilégiera d’ailleurs des “felt picks” pour le ukulele, c’est-à-dire des médiators en feutre et non pas en bois ou plastique ou mémédiators obtenir un son plus doux sur des cordes en nylon. Il est possible d’acheter en magasin des packs/sachets de médiators pour des prix vraiment bas.

Il est assez évident pour moi que pour le ukulélé, l’utilisation du médiator est un de ces développements. La raison principale est que l’instrument n’est plus limité à la musique traditionnelle hawaïenne. Les joueurs d’ukulélé adaptent maintenant des chansons pop et rock à partir de la guitare acoustique à cordes d’acier, qui est jouée avec le médiator. Il y a des auteurs-compositeurs-interprètes qui s’accompagnent parfois avec le ukulélé au lieu de la guitare. Normalement, ce genre de musique ukulélé sonne très bien avec un médiator.

Pour autant, le ukulélé est un instrument qui est à maîtriser d’abord avec vos doigts !

Pourquoi vous devez jouer aussi avec vos doigts

Le ukulélé est instrument qui se joue dans un premier temps avec les doigts. Que ce soit pour jouer des arpèges en bougeant vos doigts les uns après les autres en jouant des moulins ou pour ouvrir votre main afin de jouer des accords, le jeu aux doigts est prédominant.

Les Hawaïens qui ont inventé le ukulélé (en modifiant les instruments portugais des marins qui arrivaient sur leur île) n’utilisaient pas de pick. A Hawaï, on gratte généralement avec le premier doigt ou le pouce, souvent une combinaison des deux. La signature et les rythmes des îles viennent des mains, et la façon la plus courante de jouer du ukulélé est avec les doigts. Tout simplement parce qu’il est destiné dans un premier temps à être joué avec des accords et des arpèges qui constituent ces accords. Le jeu aux doigts permet aussi quelques avantages face au jeu au médiator :

  • Votre son est plus doux et moins agressif, c’est ce qu’on veut du ukulélé !
  • Il permet de switcher très rapidement entre des arpèges en attaquant très facilement plusieurs cordes distantes ainsi que des accords.
  • Vous ne risquez pas de perdre vos doigts à l’inverse du médiator que vous perdez à tour de bras ! (si vous me permettez le jeu de mots) Plus besoin d’avoir un stock de picks en cas de galère. Vous ne risquez également plus de le faire tomber dans le corps du ukulele
  • Le jeu aux doigts permet aussi des techniques intéressantes et surtout de faire facilement du fingerstyle ou fingerpicking (très utilisé à la guitare acoustique).
C'est un joeur de ukulele qui vient de perdre son médiator dans le corps de l'instrument

Si vous devez commencer à jouer du ukulélé, je vous invite à travailler vos morceaux et exercices avec vos doigts. Le médiator n’est pas une obligation mais vous avez tout à y gagner de travailler et d’apprendre le ukulélé en maîtrisant ces deux techniques qui vous permettront aussi de vous lancer plus facilement sur l’apprentissage de la guitare si cet instrument vous intéresse.

Comment savoir si je dois jouer au médiator ou aux doigts ?

À force de jouer des morceaux, un feeling vous permettra de savoir automatiquement si vous devez jouer un exercice avec vos doigts ou votre médiator. La règle est généralement simple :

  • Si c’est un solo, vous devriez plutôt utiliser le médiator.
  • Si c’est des arpèges avec des notes jouées les unes après les autres, vous pouvez utiliser les deux techniques.
  • Si c’est des accords, vous pouvez jouer soit au médiator pour bien faire ressortir les basses ou aux doigts.
  • Si les arpèges sont du type fingerstyle, vous devez jouer aux doigts.

Vous pouvez bien entendu transgresser ces règles. Vous saurez au feeling quelle méthode vous devez utiliser pour attaquer vos cordes et ainsi dans quel cas où vous devez jouer avec ou sans médiator. Les pièces du puzzle s’imbriqueront d’elles-même C’est pour cela qu’il faut suivre une bonne méthode de ukulélé pour débuter ou progresser, vous éviterez ainsi de faire des erreurs qui sont difficiles à corriger par la suite !

Laisser un commentaire

Fermer le menu