L’importance du groove et du feeling en musique

En tant que musicien, vous avez déjà dû entendre parler du groove et du feeling. Ces deux notions, bien qu’abstraites, viennent perturber les règles strictes de la rythmiques et permettent de donner une perspective intéressante à vos compositons et improvisation.

Ce que chaque musicien doit savoir faire

Dans votre phase d’apprentissage du ukulélé ou d’un autre instrument de musique, vous allez devoir suivre des règles comme :

  • Compter parfaitement les temps en faisant bien attention à ce que chaque note et corde sonne.
  • Jouer avec un rythme régulier en sachant toujours ce que vous devez jouer après.
  • Avoir un résultat propre, sans fausses notes et notes parasites.

Bien entendu, c’est une chose que vous devez appliquer en tant que musicien amateur ou professionnel. Mais les règles sont de temps à autres faites pour être transgressées. C’est là aussi tout l’intérêt de l’art. À mes yeux, l’art, c’est apporter quelque chose à l’autre en le faisant différemment. Alors, pourquoi ne pas essayer de transgresser cela ? Vous savez des dizaines de techniques différentes comme faire vibrer une corde, glisser d’une case à l’autre ou tirer n’importe quelle corde vers le haut ou vers le bas. Vous avez donc la capacité d’influer sur la sonorité de votre jeu. Augmenter ou diminuer de volume d’attaque, utiliser un médiator à la place desmédiator rajouter des petites notes… Tout le bagage que vous avez eu grâce à une bonne méthode et de bon cours de musique vous permettront ensuite de faire de l’improvisation, du groove et bosser votre feeling.

Qu’est ce que l’improvisation, le groove et le feeling ?

L’improvisation est le simple fait de jouer sans savoir vraiment ce qu’on va jouer quelques mesures après. Rien n’a été mémorisé ! Le groove et le feeling viennent alors agencer avec beauté cette matière musicale qui fascine les amateurs de solo.

Qu’est ce que le feeling ?

Quand vous ne savez absolument pas ce que vous allez jouer dans les secondes à venir, c’est de l’improvisation ! Alors pourquoi certains musiciens arrivent toujours à bien faire sonner leur instrument de musique ? Tout simplement à cause de l’habitude, mais aussi à causes de règles. Par exemple, un guitariste soliste va pouvoir composer instantanément une très jolie mélodie si le joueur de ukulélé qui l’accompagne à la rythmique lui a confié le nom des 4 accords qu’il va faire tourner pendant plusieurs minutes. Tout simplement parce que des accords s’associent parfaitement avec certaines notes. On parle alors d’harmonie entre les accords et d’improvisation en fonction de gammes et de modes.

Pour autant, il existe des musiciens qui, en entendant simplement ces quatre accords, créeront une mélodie incroyable sans connaître une once de théorie musicale. C’est l’habitude et le fait de jouer avec le coeur ! On parle alors de feeling. On sent qu’il faut jouer telle ou telle note à un moment “t”. Nos doigts se déplacent tout seuls sur le manche de notre instrument et c’est là que la magie opère : vous composez en direct live, devant tout le monde et sans vraiment être conscient de quoi sera fait la mesure suivante.

Il y a donc deux types de feeling :

  • Celui où on connait la théorie et on va sentir qu’il faut jouer telle ou telle note.
  • Celui où on ne connaît pas forcément le solfège, où le coeur et notre habitude va nous permettre de déduire automatiquement les autres notes à jouer. L’oreille intervient aussi ! C’est en écoutant un maximum de musiques différentes que vous serez conscient de toutes les possibilités.

Je tiens surtout à vous montrer qu’un musicien sortant d’un conservatoire et blindé de diplôme pourra très bien se faire concurrencer par le passionné qui joue avec ses émotions et son coeur.

Qu’est ce que le groove ?

Vous avez déjà entendu des musiques qui ont des rythmes qui vous donnent envie de danser. Ces musiques possèdent alors un groove particulier ! On dit alors “Wow ! Cette musique groove à fond ! J’adore ce que fait le bassiste et le batteur !”. C’est plutôt bon signe d’entendre qu’un morceau groove. Je vous ai parlé de feeling juste avant et de rythmique.

Lors de votre apprentissage du rythme, vous apprenez que certaines notes tombent parfaitement sur le temps. Pour autant, nous ne sommes ni des machines, ni des robots. D’ailleurs, les logiciels qui simulent le jeu d’un batteur ou d’un autre instrument manquent beaucoup d’humanité, tout simplement parce que ces programmes manquent de feeling et de groove ! En travaillant énormément sa piste son, on peut obtenir des résultats bluffants. Ainsi, si on traite le rythme de façon pûrement mécanique et mathématique, on sera parfaitement juste mais il se pourrait qu’on ne hoche pas la tête instinctivement au rythme du morceau. En venant jouer un peu sur ces règles, en associants certains instruments, en décalant légèrement quelques notes, on pourra potentiellement faire groover le morceau ! En blues, on parle notamment du shuffle qui permet d’apporter un groove très particulier et signature du style du blues dans un effet proche du galop du cheval. Ainsi, le groove est une sensation et façon d’aborder, d’entendre et de ressentir le rythme.

Il est essentiel en tant que musicien de pouvoir ressentir ces deux éléments. Amusez-vous à improviser ! Prenez 4 accords que vous aimez et jouez les en boucle. Essayez ensuite de jouer un petit solo improvisé par dessus. Ce n’est pas grave si des notes sont fausses, vous vous rattraperez la prochaine fois !

Pour conclure, on pourrait dire que le feeling est lié au choix des notes et que le groove est lié au rythme ! Les deux s’associent parfaitement et c’est en jouant pendant plusieurs années qu’on prend conscience de l’importance de ces deux éléments incroyables qui dominent dans de nombreuses musiques.

 

Laisser un commentaire

Fermer le menu