L’importance du groove et du feeling en musique et dans l’improvisation

En tant que musicien, vous avez déjà dû entendre parler du groove et du feeling. Ces deux notions, bien qu’abstraites, viennent perturber les règles strictes de la rythmiques et permettent de donner une perspective intéressante à vos compositions et improvisations.

Mais quelle est la différence entre le groove et le feeling en musique ? Comment eut-on apprendre ces deux facettes ? L’apprentissage de l’improvisation est-il réservé aux musiciens d’exception comme les jazzman de club Duke Ellington (pianiste) et Pierrick Pedron (saxophoniste) ? Est-ce vraiment possible de jouer du ukulélé sans tabs ?

  • paris

Ce que chaque musicien et artiste doit savoir faire dans son propre univers

Dans votre phase d’apprentissage du ukulélé ou d’un autre instrument de musique, vous allez devoir suivre des règles comme :

  • Compter parfaitement les temps en faisant bien attention à ce que chaque note et corde sonne.
  • Jouer avec un rythme régulier en sachant toujours ce que vous devez jouer après.
  • Avoir un résultat propre, sans fausses notes et notes parasites.

Bien entendu, c’est une chose que vous devez appliquer en tant que musicien amateur ou professionnel. Mais les règles sont de temps à autres faites pour être transgressées. C’est là aussi tout l’intérêt de l’art. À mes yeux, l’art, c’est apporter quelque chose à l’autre en le faisant différemment. Alors, pourquoi ne pas essayer de transgresser cela ? Vous savez des dizaines de techniques différentes comme faire vibrer une corde, glisser d’une case à l’autre ou tirer n’importe quelle corde vers le haut ou vers le bas (le fameux “bend”). Vous avez donc la capacité d’influer sur la sonorité de votre jeu. Augmenter ou diminuer de volume d’attaque, utiliser un médiator à la place des doigmédiatoruter des petites notes… Tout le bagage que vous avez eu grâce à une bonne méthode et de bon cours de musique vous permettront ensuite de faire de l’improvisation, du jam, du groove et bosser votre feeling.

Morpheus explique à Neo qu'il ne faut que 4 cordes pour improviser avec un bon groove au ukulélé.

Qu’est ce que l’improvisation, le groove et le feeling ?

Qu’est-ce que l’improvisation ?

L’improvisation est “une activité réalisée sans préparation préalable”. Improviser, c’est inventer quelque chose sur le moment. L’improvisation en musique est l’acte de créer et de jouer de la musique nouvelle sans la préparer et la mémoriser à l’avance. Il s’agit d’utiliser de façon créative les ressources disponibles, comme les instruments de musique et vos talents d’écoute, pour composer spontanément de la musique.

Il y a plusieurs façons d’aborder l’improvisation musicale. Cependant, la chose la plus importante à savoir est que l’improvisation n’est pas un don magique et qu’elle n’est pas nécessairement une compétence musicale avancée. Saviez-vous que dans certaines écoles de musique, les jeunes enfants apprennent à improviser dès qu’ils commencent à apprendre la musique ?

La plus grande barrière qui se dresse actuellement entre vous et l’improvisation n’est pas l’habileté instrumentale ou la connaissance de la théorie musicale ou un don inné. En fait, la plus grande barrière est simplement la croyance que l’improvisation est quelque chose que “les autres musiciens” peuvent faire et que vous ne pouvez pas faire.

Une fois passée cette barrière, le monde de l’improvisation s’ouvre à vous, et deux choses vont vous aider dans votre exploration de cet univers : le groove et le feeling, qui viennent alors agencer avec beauté cette matière musicale qui fascine les amateurs de solo.

Qu’est ce que le feeling ?

Quand vous ne savez absolument pas ce que vous allez jouer sur scène à un concert ou en soirée dans les secondes à venir, c’est de l’improvisation ! Alors pourquoi certains musiciens arrivent toujours à bien faire sonner leur instrument de musique ? Tout simplement à cause de l’habitude, mais aussi à causes de règles. Par exemple, un guitariste soliste va pouvoir composer instantanément une très jolie mélodie si le joueur de ukulélé qui l’accompagne à la rythmique lui a confié le nom des 4 accords qu’il va faire tourner pendant plusieurs minutes. Tout simplement parce que des accords s’associent parfaitement avec certaines notes. On parle alors d’harmonie entre les accords et d’improvisation en fonction de gammes et de modes.

Pour autant, il existe des musiciens qui, en entendant simplement ces quatre accords, créeront une mélodie incroyable sans connaître une once de théorie musicale. C’est l’habitude et le fait de jouer avec le cœur ! On parle alors de feeling. On sent qu’il faut jouer telle ou telle note à un moment “t”. Nos doigts se déplacent tout seuls sur le manche de notre instrument et c’est là que la magie opère : vous composez en direct live, devant tout le monde et sans vraiment être conscient de quoi sera fait la mesure suivante.

Il y a donc deux types de feeling :

  • Celui où on connait la théorie et on va sentir qu’il faut jouer telle ou telle note.
  • Celui où on ne connaît pas forcément le solfège, où le cœur et notre habitude va nous permettre de déduire automatiquement les autres notes à jouer. L’oreille intervient aussi ! C’est en écoutant un maximum de musiques différentes que vous serez conscient de toutes les possibilités.

Je tiens surtout à vous montrer qu’un musicien sortant d’un conservatoire et blindé de diplôme pourra très bien se faire concurrencer par le passionné qui joue avec ses émotions et son cœur.

Qu’est ce que le groove ?

Vous avez déjà entendu des musiques qui ont des rythmes comme le swing qui vous donnent envie de danser. Ces musiques possèdent alors un groove particulier ! On dit alors “Wow ! Cette musique groove à fond ! J’adore ce que fait le bassiste et le batteur sur sa batterie !”. C’est plutôt bon signe d’entendre qu’un morceau groove. Je vous ai parlé de feeling juste avant et de rythmique.

Lors de votre apprentissage du rythme, vous apprenez que certaines notes tombent parfaitement sur le temps. Pour autant, nous ne sommes ni des machines, ni des robots. D’ailleurs, les logiciels qui simulent le jeu d’un batteur ou d’un autre instrument manquent beaucoup d’humanité, tout simplement parce que ces programmes manquent de feeling et de groove ! En travaillant énormément sa piste son, on peut obtenir des résultats bluffants. Ainsi, si on traite le rythme de façon purement mécanique et mathématique, on sera parfaitement juste mais il se pourrait qu’on ne hoche pas la tête instinctivement au rythme du morceau. En venant jouer un peu sur ces règles, en associant certains instruments, en décalant légèrement quelques notes, on pourra potentiellement faire groover le morceau ! En blues ou en rock, on parle notamment du shuffle qui permet d’apporter un groove très particulier et signature du style du blues dans un effet proche du galop du cheval. Ainsi, le groove est une sensation et façon d’aborder, d’entendre et de ressentir le rythme.

Il est essentiel en tant que musicien de pouvoir ressentir ces deux éléments. Amusez-vous à improviser ! Prenez 4 accords que vous aimez et jouez les en boucle. Essayez ensuite de jouer un petit solo improvisé par dessus. Ce n’est pas grave si des notes sont fausses, vous vous rattraperez la prochaine fois !

Pour conclure, on pourrait dire que le feeling est lié au choix des notes et que le groove est lié au rythme ! Les deux s’associent parfaitement et c’est en jouant pendant plusieurs années qu’on prend conscience de l’importance de ces deux éléments incroyables qui dominent dans de nombreuses musiques.

Comment apprendre l’improvisation ?

Il est important et utile de connaître les bases de l’improvisation qui peuvent vous aider à démarrer et à commencer votre voyage vers le perfectionnement de cette compétence. Pensez-y comme la base qui vous permettra de commencer à improviser.

Apprendre un peu de théorie musicale

Bien que la théorie musicale n’ait pas un rôle très important dans l’interprétation en direct de pièces préparées, elle peut être très utile pour savoir comment improviser. Avant de commencer à improviser, apprenez à comprendre les éléments musicaux de base comme les gammes, l’harmonie, les tonalités et les notes. Comprendre comment les différents éléments d’une pièce musicale fonctionnent ensemble peut vous aider grandement dans l’improvisation musicale.

Voici un exemple : avec seulement un peu de théorie musicale, vous savez peut-être que pour bien improviser dans une tonalité, vous devez jouer les notes de la gamme de cette tonalité (par exemple la gamme majeure de “Sol”) C’est un bon point de départ.

Apprenez un peu plus de théorie musicale et vous pourrez comprendre comment fonctionnent les progressions d’accords, et commencer à choisir vos notes pour qu’elles correspondent mieux aux accords de la chanson que vous improvisez. Soudain, votre improvisation sonnera beaucoup plus musical et puissant.

Faites un pas de plus dans votre théorie musicale et vous commencerez à comprendre quelles notes vous pouvez utiliser pour créer des moments de dissonance contre ces progressions d’accords et vous commencerez vraiment à emmener l’auditeur dans un voyage.

N’ayez pas peur de la théorie de la musique ou ne limitez pas la quantité de théorie que vous êtes prêt à étudier. Vous serez surpris de voir à quel point chaque nouvel aperçu de la théorie de la musique fait progresser votre musicalité et vos capacités d’improvisation.

Connaître une variété de styles et de genres musicaux au groove différent

Connaître et embrasser le son des différents types de musique vous aidera à ne pas vous limiter à imiter une seule chanson ou un seul genre. Cela améliorera dans une large mesure votre créativité lors de l’improvisation de votre propre musique. Vous pouvez incorporer différents sons, échelles et idées musicales dans votre nouvelle improvisation pour créer une musique vraiment originale.

Dans certains genres comme le blues traditionnel, il est courant de rester très proche des normes pour ce genre. Cependant, dans le monde d’aujourd’hui, où les genres et les remixes se croisent et se fusionnent, les morceaux qui se démarquent le plus sont ceux qui puisent dans une grande variété de genres et de styles.

La motivation personnelle

La première étape pour transformer toute nouvelle idée en réalité est de croire que vous le pouvez. Cela s’applique également à l’improvisation. La capacité d’improviser de la musique n’est pas une prouesse magique conférée à quelques privilégiés. Il s’agit plutôt d’une compétence qui s’acquiert par la pratique.

Si vous pouvez enchaîner quelques notes sur votre instrument, composer des paroles pour le chant, fredonner un petit air, créer une nouvelle ligne de basse à partir d’un motif de touche ou simplement jouer avec les notes et les accords au piano, vous avez tout ce qu’il faut pour improviser de la musique !

Voici ce qu’il faut savoir : tous les grands improvisateurs ont commencé de façon épouvantable. C’est la vérité ! Donc, lorsque vous commencez à expérimenter l’improvisation, ne vous attendez pas à ce qu’elle sonne merveilleusement bien. En fait, ne vous attendez même pas à ce que ça sonne musical.

L’improvisation n’est pas une aptitude magique ou une aptitude musicale avancée. Même les musiciens débutants peuvent apprendre à improviser et prendre plaisir à créer de la musique spontanément. Mettez en place ces trois blocs fondamentaux, puis commencez petit, commencez simple, et la véritable improvisation viendra au bout d’un moment – si vous pratiquez correctement en restant positif !

Une attitude positive est essentielle pour être un bon improvisateur et musicien. Il faut être motivé, s’imaginer faire de grandes choses avec l’improvisation et ensuite travailler pour y arriver ! C’est un des paris que vous devez faire. Tout musicien à succès a une histoire. Vous pouvez commencer à créer le vôtre dès aujourd’hui, parce que si vous croyez en vous, vous deviendrez sûrement qui vous voulez être au cours des années.

How useful was this post?

Click on a star to rate it!

Average rating / 5. Vote count:

No votes so far! Be the first to rate this post.

As you found this post useful...

Follow us on social media!

Laisser un commentaire

Fermer le menu