Comment fonctionne un amplificateur de ukulélé ?

Si vous lisez régulièrement les articles et cours présents sur ce blog, vous devez savoir qu’il est possible d’utiliser un amplificateur de guitare pour amplifier son ukulélé électroacoustique. Voici les différents réglages et paramètres que vous pouvez appliquer sur votre amplificateur des ukulélé afin d’améliorer votre son.

Comment fonctionne un amplificateur ?

Nous avons vu que votre ukulélé électroacoustique est doté d’un pré amplificateur intégré. Vous allez relier l’entrée jack de votre ukulélé avec un câble jack guitare basse jusqu’à l’entrée de jack de votre amplificateur. N’oubliez pas de régler le volume sur le pré amplificateur de votre ukulélé.

Lorsque vous jouez les cordes de votre instrument, un signal électrique va être transmis dans le câble jack jusqu’à l’amplificateur. Ce signal va être amplifié par votre ampli. Il sera ensuite traité par l’étage que l’on nomme le pré ampli ou pré amp. Vous pourrez ensuite tourner divers boutons à gauche ou à droite pour améliorer les basses, creuser les médiums, donner plus de présence aux aigus. De plus en plus d’amplificateur comporte des effets comme la réverbération, le chorus, le Delay et le flanger. Vous pourrez ainsi modifier votre sont à votre guise.

Le signal électrique va ensuite être transmis à l’étage d’amplification. Ce dernier va permettre de booster le volume de ce signal. Il sera ensuite injecté dans l’enceinte.

Il existe trois principales formes d’amplificateur. Les amplificateurs têtes plus baffles sont les plus imposants. La tête est séparée du corps et permet de régler et de configurer votre son en tournant des boutons. Elle est posée sur le corps, qui est composé de plusieurs enceintes. On les retrouve souvent sur des scènes lors des concerts ou dans des salles de répétitions.

Ensuite si on fusionne ces deux partis en un seul élément on parle alors de combo. Généralement les musiciens achètent un combo au début. Il est moins onéreux et plus pratique à transporter. Les professionnels, eux, utilisent des racks. Ce sont des amplificateurs découpés en plusieurs parties, hautement configurables et que vous pouvez ranger dans une armoire métallique très facile à transporter. Ils permettent de gagner de la place et d’acheter que le nécessaire. Par exemple vous pouvez très bien acheter la part permet de configurer votre son sens la partie qui permet de l’amplifier. En effet cette dernière est presque toujours présente sur les scènes de concert. Il est donc inutile de la ramener.

Bien entendu il existe différents types d’amplificateur que je vais vous présenter. Pour autant le fonctionnement reste le même.

les différents types d’amplificateur

le premier amplificateur a été inventé en 1906. Depuis avec l’arrivée de l’électronique et du numérique, ces derniers ont continué à évoluer, proposant une palette de son encore plus riche et varié. Je vous invite maintenant à faire le tour avec moi des différentes solutions qui permettront d’amplifier le son de votre ukulélé.

Les amplificateurs à lampes

les premier amplificateur créés pour les musiciens était des amplificateur à lampes. Les lampes sont comme de grosses ampoules qui permettaient alors d’amplifier le son et de le modifier. Cette technologie était très onéreuse et fragile. Pour autant les amplificateur allant sont encore les amplificateurs préférés des musiciens et notamment des guitaristes. Ils permettent d’obtenir un son authentique avec beaucoup d’harmoniques.

Les amplificateurs à transistors

Bien entendu, tout le monde ne pouvait pas s’offrir un amplificateur à lampes. C’est pourquoi, peu de temps après, les nouveaux amplificateurs sont constitués de transistors. C’est un composant électrique peu cher, qui permet d’avoir d’excellents résultats créés par exemple de la distorsion, de l’overdrive, crunch… Il permettait autant de possibilités que la lampe mes données un son plus froid et moins authentique. Grâce transistors, la classe moyenne pouvait accéder à l’apprentissage de la guitare électrique et électroacoustique.

Les amplis à modélisation

Avec l’arrivée du numérique, les puces et le traitement sonore a changé. Il est maintenant par exemple possible d’utiliser des simulateurs d’ampli sur son ordinateur. Il suffit de l’installer, d’utiliser une carte son externe en USB, et d’installer un séquenceur comme Cubase. Cela a donné naissance à de nouveaux types d’amplificateur à modélisation. Contrairement aux amplificateurs à lampes et à transistors, les amplificateurs à modélisation permettent une multitude de sonorités différentes. On nomme ses configurations des presets. Vous pouvez d’un instant à l’autre, accéder au son de vos musiciens préférés, puis avoir une simulation d’un instrument acoustique, puis une énorme saturation pour jouer des riffs de métal, et revenir en un instant aux paramètres et aux sons que vous utilisez dans vos compositions et improvisations.

Les amplificateurs hybrides

De nombreux musiciens reprochent aux amplificateurs à modélisation d’être aussi peu chaleureux que les transistors. C’est pourquoi, des constructeurs créent alors des amplificateurs hybrides composés à la fois de lampes et de modélisation. Pour vous donner un ordre de prix, un amplificateur transistor coûte quatre fois moins cher qu’un amplificateur à lampe. L’amplificateur à modélisation est plus onéreux que le transistor mais permet bien plus de possibilités d’un point de vue sonore.

Généralement les débutants utilisent un amplificateur à transistors ou à modélisation. Ils pourront ensuite faire l’investissement d’un amplificateur plus cher, soit hybride, soit à lampes.

Au-delà de ces types d’amplificateur, sachez que certains sont spécialisés dans un domaine particulier. Il y a des enceintes uniquement faites pour amplifier la voix, les instruments acoustiques, où par exemple les claviers. Dans notre cas, nous utiliserons un amplificateur de guitare acoustique ou un amplificateur de ukulélé électro acoustique.

Comment régler le son sur un amplificateur

Les boutons que vous pouvez tourner sur un amplificateur vers la droite ou vers la gauche sont nommés des potentiomètres. On les appelle plus communément des potards. Ils permettent d’augmenter ou de diminuer des fréquences en fonction des décibels. Les décibels sont l’unité de mesure d’un volume sonore.

L’égaliseur, les basse, médiums et aigus

les basses sont les sons profonds et lourds que vous entendez lorsque vous jouez. Par exemple quand vous entendez et sentez que vos murs tremblent à cause de la musique, quand vous ressentez des vibrations, ce sont les basses qui produisent cela. Les médiums quant à eux, permettent de creuser le son ou de le faire ressortir. C’est la notion la plus difficile à comprendre et à expliquer. Le mieux est d’essayer de jouer tout en tournant ce bouton vers la gauche et vers la droite. Les aigus, les sons dont les fréquences sont les plus hautes. Si vous augmentez trop les aigus, votre son sera criard. Si vous enlevez trop d’aigus, le son sera sourd.

Il existe d’autres boutons comme celui de présence qui permet de régler encore plus précisément les aigus de votre son. On peut aussi citer les low-mid et high-mid qui permettent de moduler les médiums avec plus de finesse.

Le volume et le gain

comme son nom l’indique, le potentiomètre de volume permet de régler le volume sonore de votre son. Le gain quant à lui, symbolise une notion très partagée. Sur certains amplificateurs le gain permettra de régler lui aussi le volume. Sur d’autres il permettra de régler la saturation de votre son, ce qui est utile pour jouer par exemple du blues, du rock ou du métal. Plus vous augmenterez le gain et plus la saturation sera élevé. Si vous mettez un peu de gain, vous obtiendrez un son crunch. Il existe aussi le bouton Master qui permet de régler l’ensemble du volume de votre amplificateur. En effet il est possible d’avoir plusieurs rangées différentes de boutons qui correspondent à l’égaliseur, de régler le son différemment ainsi que le volume, par exemple pour avoir un son saturé et un autre son pour le solo. Le Master permet alors d’augmenter ces deux configurations en une seule fois.

Comment avoir un bon réglage ?

Le secret permettant d’avoir un bon son résident dans le faite de tourner légèrement les boutons vers la gauche ou la droite. Ce n’est pas en tournant les boutons de façon extrême vers la droite ou vers la gauche que vous réussirez à obtenir un son équilibré. Le plus intéressant ici et d’expérimenter vous-même en jouant et en tournant les boutons dans tous les sens. C’est de cette manière que vous comprendrez mieux l’utilité de chaque potentiomètre.

Bien entendu vous pouvait faire attention à ne pas basculer chaque potards dans ses extrémités, et essayer de diminuer le gain ou la saturation au maximum afin d’avoir un son précis et propre.

Pour vous donner un exemple, un son métal serait obtenu en mettant le gain aux deux tiers, de même pour les basses, en ajoutant un tout petit peu d’aigus et en creusant les médiums d’un quart vers l’arrière. Bien entendu, en tant que joueur du ukulélé, il est peu probable que vous utilisiez ce genre de configuration sauf si vous avez un ukulélé électrique.

Les effets intégrés dans les amplificateurs

comme je vous l’ai cité précédemment, il existe une multitude d’effets intégrés dans les amplificateurs. Même en tant que débutant avec un matériel de débutant, il est fort possible que vous ayez accès à de la réverbération. La réverbération est un effet qui vous donne l’impression de jouer au milieu d’une cathédrale avec une sensation d’écho. C’est l’effet le plus commun avec le delay, qui permet de créer un écho plus précis et qui se répète en diminuant de volume sonore.

Il y a même des essais qui vous permettent d’imiter le son d’un violon ou d’un piano, de transformer votre instrument en une véritable batterie, ou d’imiter même le son d’un téléphone portable. Là encore, je vous invite à expérimenter un maximum d’effets sans les utiliser dans les extrêmes.

Les plus communs sont le chorus, le flanger, la réverbération et le delay. Vous pouvez par exemple créer un formidable son pour faire des solos en utilisant la réverbération et le delay.

Quel amplificateur pour mon ukulélé ?

J’espère vous avoir appris plein de nouvelles choses au sujet des amplificateurs. Comme je l’ai cité, il existe très peu d’amplificateurs pour ukulélé. Cet instrument reste dans les fréquences de la guitare. Il est électroacoustique comme une guitare électroacoustique. Un excellent amplificateur de guitare électroacoustique vous permettra donc d’avoir un excellent résultat en branchant ukulélé. Par ailleurs vous pouvez très bien utiliser une carte son externe que vous pouvez brancher en USB sur votre ordinateur et la relier à une enceinte. Vous pourrez ainsi avoir un excellent résultat sans vous ruiner en utilisant les haut-parleurs de votre ordinateur. Il existe même des applications de simulateur d’ampli sur téléphone et tablette comme l’iRig où vous branchez directement votre instrument avec un câble jack USB sur l’entrée de votre machine. Personnellement, j’utilise une carte son externe en USB avec le simulateur BIAS amp pour enregistrer nos cours et tutoriels de ukulélé.

Laisser un commentaire

Fermer le menu