Qu’est ce qu’une harmonique et comment en faire ?

5
(1)

Vous avez déjà joué une harmonique sans vous en rendre compte, c’est certain ! Lorsque vous placez un de vos doigts au dessus d’une frette entre deux cases ou touches et que vous jouez avec votre ukulélé la troisième corde, vous pouvez entendre un son étouffé ou une note qui ressemble au son de deux verres qui s’entrechoquent. C’est une harmonique ! Rien à voir avec la gamme majeure double harmonique du “Misirlou” de Dick Dale, célèbre morceau de la BO du film Pulp Fiction. Il existe différentes harmoniques que je vais vous expliquer dans ce cours, et rassurez-vous, ce n’est pas la peine d’investir dans un ukulélé à résonateur.

La théorie musicale d’un harmonique

Lorsqu’un instrument de musique joue une note, ce que nous entendons réellement est la hauteur fondamentale, qui est la hauteur jouée par l’instrument, appelée la première harmonique. Elle est accompagnée d’une série de fréquences qui sont généralement entendues comme un seul son composite. Ces fréquences, qui sont des multiples entiers de la fréquence de la hauteur fondamentale, sont appelées harmoniques. Si un musicien fait sonner l’une de ces harmoniques, sans en faire sonner la fréquence fondamentale, on appelle ça jouer une harmonique. Cela peut être un peu déroutant, alors revenons en arrière une seconde. Tout d’abord, nous devons comprendre ce qu’est la fréquence.

Une harmonique est définie comme toute fréquence produite par un instrument qui est supérieure à la fréquence fondamentale. Ceux-ci ainsi que les fondamentaux sont aussi appelés partiels. Les harmoniques peuvent prendre n’importe quelle valeur de la fréquence fondamentale. La première harmonique est appelée seconde harmonique et ainsi de suite.Dans un système résonnant tel qu’un instrument à cordes, le pincement des cordes produit un certain nombre de notes harmoniques en plus du son fondamental. Ceux-ci donnent la sonorité distincte de l’instrument. Si les instruments ne produisent que des harmoniques et pas de harmoniques, tous les instruments sonneront exactement de la même façon.Toutes les harmoniques sont des ondes stationnaires. En cas d’harmoniques, toutes les harmoniques ne sont pas des ondes stationnaires. Seules les harmoniques qui correspondent aux fréquences des harmoniques agissent comme des ondes stationnaires.

Des joueurs et débutants de ukulélé avec leur professeurs en train de parler d'une méthode pdf et vidéos pour apprendre le ukulélé sur internet
Les 4 cordes d'un ukulélé qui permettent de jouer un harmonique sur certaines frettes

La fréquence

La fréquence est la vitesse à laquelle une vibration se produit. Ceci est mesuré en hertz (Hz), qui est calculé en trouvant le nombre de vibrations par seconde. Par exemple, une fréquence qui vibre 100 fois par seconde serait décrite comme ayant une fréquence de 100 Hz.

Lorsqu’une hauteur (une note comme un sol, un son) est produite, elle crée une onde sonore qui vibre à une fréquence spécifique, la fréquence fondamentale, mais elle fait aussi vibrer une variété d’autres fréquences, plus élevées. Ces vibrations seront appelées fréquences composites parce qu’elles sont le résultat des vibrations de la fréquence fondamentale.

Lorsque la fréquence fondamentale et toutes ses fréquences composites sont perçues par un auditeur, elles sont rarement entendues comme des sons séparées. Un auditeur percevra plus probablement toutes les fréquences enveloppées ensemble pour former ce que nous appelons un son composite. Chaque fois qu’un instrument produit une une note ou un son, il produit intrinsèquement une gamme de fréquences composites qui ajoutent à la richesse du son audio et nous permettent de différencier les qualités sonores, telles que la différence entre le son d’un violon et celui d’une guitare ou d’un banjo.

Les harmoniques

Pour discuter d’harmoniques, il faut ajouter un composant de plus au cocktail… LES MATHS ! Pour qu’une fréquence composite soit considérée comme harmonique, sa fréquence doit être un multiple entier de la fréquence fondamentale.

Commençons par une fréquence fondamentale hypothétique de 100 Hz. Si nous devions la multiplier par n’importe quel entier, notre résultat serait considéré comme un multiple entier de la fréquence fondamentale. En revanche, si nous avons une fréquence composite et qu’on la divise par la fréquence fondamentale, le résultat n’est pas obligatoirement un entier.

Exemple :

  • Fréquence fondamentale = 100 Hz. Fréquence composite = 200 Hz. On divise la fondamentale par la composite : 200/100 = 2 –> C’est bien un multiple entier.
  • Fréquence fondamentale = 100 Hz. Fréquence composite = 250 Hz. On divise la fondamentale par la composite : 250/100 = 2,5 –> Ce n’est pas un multiple entier.

Différence entre “fréquence composite” (overtones) et “harmoniques”

Un overtone est une fréquence composite qui vibre à une fréquence plus élevée que la fréquence fondamentale, qu’elle soit jouée en harmonique ou non. Autrement dit, ça désigne toutes fréquences de résonance (ou composite) au-dessus de la fréquence fondamentale.

La plupart du temps, toutes les fréquences composites d’un instrument seront aussi des harmoniques, et pour cette raison, les deux termes sont souvent utilisés de façon interchangeable. On peut dire que leurs fréquences composites sont des harmoniques.

Il y a cependant certains instruments qui produisent des fréquences composites qui ne sont pas harmoniques, notamment les instruments à percussion. Leur fréquence de résonance (ou composite, ou overtone) ne sont pas des multiples entiers de leurs fréquences fondamentales.

Quels sont les deux types d’harmoniques et comment les jouer sur un ukulélé ou une guitare ?

Vous devez savoir qu’il existe deux types d’harmoniques que vous pouvez jouer. La mécanique et la naturelle. Attention à ne pas confondre la création d’une harmonique qui est une technique à la recherche d’une harmonique dans un signal sonore, qui est de la physique relative au son, ou l’harmonie, qui est de la théorie musicale 🙂

Tout comme la guitare, le ukulélé est aussi un instrument à cordes avec une table d’harmonie et il est donc possible de jouer des harmoniques sur le ukulélé. C’est même une technique bien connue dans le jeu de lap steel hawaïen (jeu du uke ou de la guitare à plat sur les cuisses avec un bottle neck). Les harmoniques contiennent des notes très aiguës et offrent une qualité sonore différente. Jouer des harmoniques est cependant un peu plus difficile sur l’instrument d’hawaï à cause du manche plus court.

L’harmonique naturelle

C’est la plus simple à effectuer. Elle ressemble au son de deux verres qui s’entrechoquent. Elles se créent en plaçant son doigt au dessus d’une frette du manche et en attaquant la corde. Il ne faut pas appuyer, il faut seulement poser son doigt et sentir les cordes. Attention, toutes les frettes ne permettent pas de créer une harmonique ! Pour faire une harmonique naturelle :

  • Placez votre index de la main gauche (si vous êtes droitier) le long de la frette numéro 5.
  • N’appuyez pas ! Vous devez simplement sentir la corde en dessous de votre doigt et bien être positionné au dessus de la frette.
  • Attaquez les cordes les une après les autres. Vous devriez entendre un son de “cloche” qui va se perpétuer même si vous retirez le doigt !

Vous venez de faire une harmonique naturelle, bravo ! Vous pouvez maintenant explorer les autres frettes pour repérer celles qui permettent de créer ce type d’effet, par exemple en douzième case. Vous observerez que les harmoniques naturelles ont un très bon sustain et continuent d’exister tant que la corde n’est pas ré-attaquer. Si vous l’avez fait correctement, l’harmonique entendue sera une octave au-dessus de la corde ouverte. Le plus dur dans l’exécution est de trouver la bonne quantité de pression et d’obtenir le bon moment pour pincer ou relâcher la corde. Si la pression n’est pas suffisante, la corde à vide sera jouée, si la pression est trop forte, il n’y aura pas de son du tout.

En théorie, les harmoniques peuvent être créées sur la 12ème, la 9ème, la 7ème, la 5ème et la 3ème case mais certaines sont assez délicates à réaliser. Vous pouvez même jouer des sortes d’accords totalement en harmonique sur toute la hauteur de la frette 7 par exemple.

L’harmonique mécanique ou artificielle

C’est une harmonique que vous allez pouvoir créer sous certaines conditions. Elle est très connue des guitaristes qui jouent de la guitare électrique ! Pour cela vous devez avoir presque impérativement des cordes métalliques. Pour autant, il est possible aussi de le faire sur des cordes en nylon mais ce sera bien plus complexe ! Il vous faut aussi un médiator. Voici le principe :

  • Tenez votre médiator normalement.
  • Placez le côté du pouce à l’extrémité dmédiatornte du médiator.
  • Attaquez la corde avec la pointe du médiator et venez toucher très rapidement la corde avec le côté du pouce proche de la pointe.

Vous obtiendrez ainsi une harmonique. Elle s’entend plutôt facilement sur une guitare électrique avec un son saturé, ce qui est donc moins évident pour les ukulélés qui ont des cordes en nylon… L’intérêt d’une harmonique réside dans le fait de pouvoir créer un son totalement différent de celui que vous produisez habituellement. Cette technique est très utilisée dans les solos de guitare ou dans les riffs de métal. En solo, on a l’habitude de nommer cela “une sifflante”. N’oubliez pas d’avoir un bon accordage sur votre instrument comme toujours avant de pratiquer cette technique.

Comment sont-ils notées sur une tablature ?

Peut-être êtes-vous déjà tombé sur le symbole des notes harmoniques mais ne saviez pas ce que cela signifiait ? Eh bien, maintenant tu le sauras ! Les notes harmoniques sont notées en tablature sous la forme d’un diamant “♦”. (il s’agit d’un symbole de texte et peut être tapé facilement).

How useful was this post?

Click on a star to rate it!

Average rating 5 / 5. Vote count: 1

As you found this post useful...

Follow us on social media!

Laisser un commentaire

Fermer le menu