Chanter et jouer par dessus son ukulélé en même temps

Apprendre à chanter en jouant du ukulélé se fait en deux étape. Qu’on soit débutant ou avec un niveau plus avancé, il va falloir réussir à synchroniser notre voix et notre ukulélé. Ainsi, la maîtrise de la lecture des différents accords est primordiale, de même que la rythmique que vous devez jouer doit être solide ! Dans ce cours de ukulélé et chant, je vais vous donner la méthode pour réussir à chanter par dessus vos accords de ukulélé !

Les pré-requis au ukulélé

Pour pouvoir jouer et chanter par dessus votre ukulélé, vous devez savoir :

  • Lire la notation “chord” des accords. C’est à dire, savoir comment positionner un accord quand on vous demande de jouer le “F” ou le “Am”.
  • Jouer des rythmiques simples en croches que vous pouvez apprendre avec notre méthode de ukulélé en ligne.
  • Compter les temps pour être dans le rythme et savoir ce qu’est une ronde, blanche, noire et croche.
  • Avoir un peu travaillé la justesse de votre voix pour éviter de faire fuir vos voisins 🙂

Pas de soucis si c’est la première fois que vous chantez. Je vais vous donner quelques exercices pour échauffer vos cordes vocales et améliorer votre justesse !

Commet travailler un morceau de ukulélé en chantant par-dessus ?

Votre voix est un instrument qui nécessite d’être échauffé. Si vous avez déjà l’habitude de chantonner et écoutez énormément de musique, il est fort possible que vous chantiez “presque” juste. Pour autant, le souffle, la justesse ou même la prononciation est un exercice de tous les jours que pratiquent les chanteurs.

Échauffer sa voix en amont

Si vous disposez d’un piano ou d’un clavier (vous pouvez trouver un clavier virtuel ici), nous allons l’utiliser pour travailler votre justesse. Votre voix n’est pas capable de chanter toutes les notes du monde, vous allez même découvrir que vous avez une limite sur les graves ou les aiguës. On nomme cela la “tessiture“. En allant des plus graves vers les notes plus hautes, vous pouvez être basse, baryton, ténor, contralto ou alto, mezzo-soprano et soprano. C’est ce qui va qualifier la plage de notes que vous pouvez chanter. En pratiquant, vous allez pouvoir gagner quelques notes supplémentaires sans pouvoir faire de miracle. Chacun a sa tessiture. Il est possible que vous vouliez chanter des morceaux très hauts mais que vous avez une voix grave. Dans ce cas, vous pourrez chanter ce morceau à quelques octaves inférieures.

Voici un super exercice pour échauffer votre voix et travailler la justesse :

  1. Jouez une note au hasard sur le piano et essayez de l’atteindre en chantant.
  2. Si vous n’arrivez pas à atteindre cette note, cherchez en une autre.
  3. Une fois que vous avez repéré une note que vous pouvez chanter, jouez les notes à proximités.
  4. Déterminez toutes les notes accessibles pour votre voix afin de déterminer la plage que vous pouvez atteindre.
  5. Prenez à chaque fois deux ou trois notes et chantez-les en faisant “ah” “oh ” ih”. Réalisez cet exercice pendant dix minutes.

Pour vous échauffer, vous pouvez aussi faire semblant de mâcher un chewing-gum au préalable. Ainsi, vous échaufferez votre mâchoire, bouche et langue qui sont des vecteurs du souffle et des sons que vous chantez. Avec l’exercice vocal précédent, vous allez découvrir quelle plage de notes vous pouvez chanter, vous allez améliorer votre justesse et échauffer parfaitement votre voix.

Quand on chante, on parle souvent de voix de tête, de gorge et de diaphragme. Essayez de respirer en gonflant le ventre et expirez en poussant le ventre. Par la suite, vous utiliserez cette pression pour faire venir le son de votre ventre. Nous verrons cela dans des cours plus détaillés sur le chant au ukulélé. Avec un bon échauffement, chantez comme vous le sentez. Vous découvrirez par vous même votre voix.

Décortiquer le morceau et placer les paroles pour chanter

Nous allons prendre l’exemple du morceau “let it be” des “beatles”. Voici le refrain que vous allez chanter.

Les paroles du morceau "let it be" des beatles pour apprendre à chanter avec un ukulélé. Les accords et lyrics sont marqués
Les paroles de “let it be” pour la version ukulélé.

On y retrouve les paroles ainsi que les accords que vous devez jouer en synchronisation. Les accords sont “Am G F C C G F Em Dm C”. Vous trouverez principalement des accords majeurs et mineurs. Le principe est simple, vous devez chanter les paroles et jouer l’accord au moment où vous prononcez certains mots. Par exemple, le “Am” sera joué lorsque vous chanterez le premier “be”,  puis ensuite un “G”, un “F”. Si vous avez un doute, je vous laisse notre dictionnaire d’accord de ukulélé gratuit en PDF juste ici.

Si vous avez appris à compter les temps avec notre méthode, vous savez qu’il y a généralement 4 temps par mesures. Dans le cas du jeu au ukulélé avec du chant, on a tendance à faire durer chaque accords pendant 2 ou 4 temps. Ainsi, il est très probable que le “Am” dure deux temps, le “G” deux temps et ainsi de suite. Pendant ces deux temps, vous pouvez jouer ce que vous voulez en rythmique. Vous pouvez par exemple faire :

  • 2 noires (une noire vaut un temps).
  • 4 croches (une croche vaut la moitié d’un temps).
  • 1 noire et 2 croches.
  • 1 blanche.

Toutes les combinaisons sont possibles, tant que cela reflète bien l’esprit de la musique. De même, en arrivant sur ces accords, vous pouvez jouer :

  • Juste l’accord dans son intégralité.
  • Des arpèges avec les notes les unes après les autres.
  • Une mélodie issue des gammes et modes qui correspondent à cette suite d’accords.

Vous pouvez ensuite rajouter des effets et techniques de ukulélé comme l’effet de percussion pour donner du rythme.

Comment travailler un morceau à chanter au ukulélé ?

Vous allez procéder de la manière suivante pour travailler ce morceau :

  1. Chantez les paroles par dessus la musique sans votre ukulélé.
  2. Une fois que vous êtes à l’aise, jouez la rythmique qui vous plaît (Jouer uniquement des noires ou des croches vous permettra de mettre en place le morceau).
  3. Diminuez la vitesse ou le tempo et commencez à chantonner en mettant les accords.
  4. Augmentez légèrement de vitesse, progressivement.

C’est de cette manière que je travaillerais ce morceau à chanter. Par ailleurs, je vous laisse un exemple du résultat que vous pouvez obtenir en vidéo. Vous avez sûrement remarqué que cette chanteuse a un capodastre sur son ukulélé. C’est pour montrer la tonalité du morceau, vous avez absolument le droit de le faire si cela vous permet de vous sentir plus à l’aise en chantant !

 

 

Laisser un commentaire

Fermer le menu